Slide1_950x355 Slide2_950x355 Slide3_950x355 Slide4_950x355

blog.speleo-club-roussillon.fr

aven du MASCLAR

4 dies 17 hores ago
localisation géographique: coordonnées: Latitude: 42.9066
Longitude: 2.86922développement: 10mdénivellation: 45m I - Historique :



Normal
0
21


false
false
false







MicrosoftInternetExplorer4




/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;}

Explorée probablement dans des temps anciens, visitée par des collègues en 1990 cette belle cavité semble injustement délaissée. En mai 2018 une visite permet d’en relever les caractéristiques.

II - Situation :



Normal
0
21


false
false
false







MicrosoftInternetExplorer4




st1\:*{behavior:url(#ieooui) } /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;}

Pour s’y rendre il convient de suivre - avec un véhicule adapté - le chemin qui monte plein Nord en partant de la route après avoir passé, en direction de Périllos, la bergerie du Cortal Lalane. Après 1,3 Km on peut se garer. L’aven est sur la droite, à 200 m en hauteur.

III - Description :

L’entrée mesure 1,6 x 1 m. Trois spits permettent d’installer une main courante, un déviateur et un fractionnement. L’accrochage du fractionnement constituant le départ du P33 il convient de le doubler pour en assurer la sécurité. Un déviateur à –5m du précédent sur AN est aussi nécessaire.

 

Après quelques mètre le puits de 2 x 1,5m va en s’agrandissant puis à –10m se double soudainement d’un vaste puits jumelé qui porte la plus grande dimension à 8 x 3m. C’est ensuite la descente jusqu’à -35m. On arrivé sur un plan incliné caillouteux d’où l’obligation, pour ceux qui précède, de s’abriter.

 

Un P5 permet de rejoindre un autre plan incliné caillouteux qui lui-même donne sur un autre P5 qui arrive au fond. Là encore les chutes de pierres sont à prendre en compte.  Le plan incliné du premier P5 jouxte une alvéole où un départ de 15 cm dans la calcite donne sur le noir. Les cailloux partent. On retrouve ce genre de départ au fond de la cavité dont on estime la profondeur totale à -45m.

IV - Géologie & Hydrogéologie :

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;}

L'aven se développe certainement, à l’instar des autres du secteur , « dans la série des calcaires à faciès Urgonien du Valanginien à Bédoulien inférieur ».

V - Toponymie :

 

VI - Biospéologie :

 

VII - Fiche d'équipement :

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 st1\:*{behavior:url(#ieooui) } /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;}

-          1 Corde  60 m pour main courante et P33

-          1 corde 20 m pour la suite

-          3 S au départ du P33

-          2 S au départ du dernier puits

-          Tous les autres accrochages sont naturels sur sangles à prendre en nombre.

topographie: PDF icon masclar.pdf
PAPIX

Aven-Du Masclar

4 dies 20 hores ago
date de la sortie: Lundi, 21 Mai, 2018zone géographique: participant: Jean-Paul, Bernard, Danielo, Pierre (et Bernardo).

Beau temps très ensoleillé.

Jour de Pentecôte, donc un jour férié pour être devant la Télé/Canapé visionnant un film mais il y a des exceptions, c'est le cas pour des mordus et fanas de spéléo.

C'est l'aven du Masclar qui est choisi parce qu'on en parle depuis au moins 2 ans sans être décidé d'y faire un détour.

D'ailleurs, d'après les dires, seul René et Domi l'ont inspecté en 1990. Ce dernier se trouve à 500 m de l'aven de la Lune et situé sur une colline à une vingtaine de mètres du sentier de randonnée (qui est invisible à cause de la végétation).

GPS au secours !!! Enfin on le trouve.
Étonnant d'y trouvé une belle ouverture de 2x1 m de large de plein-pied et on y trouve 2 anciens spits.

Le puits s'avère être très très profond sans qu'on puisse voir le fond, mais, avant tout, on équipe les accrochages. Cependant pour éviter toute frottement, l'équipe préfère installer un spit à la verticale du puits avec une déviation à une dizaine de mètres plus bas, et un accrochage naturel.

Un à un on s'y engouffre par prudence puisque le puits file tout droit sans pouvoir s'abriter en cas de chute de pierres.
Le télémètre de JP indique une hauteur de P35 (même hauteur que le Grand Barrenc du plat de Périllos qui est dans le secteur).

La conduite verticale à 2 m de diamètre ~ et plus, par ailleurs. Très beau puits avec des concrétions stalacmitiques à demi-enfoncées dans la paroi.

La descente s'arrête sur un pallier en pente avec des éboulis très friables sous les pieds menant à un 2ème puits d'une dizaine de mètre. (Attention danger extrême) heureusement il y a un petit ressaut permettant d'être à l'abri.
Ce n'est pas fini, un 3ème puits de 16 m beaucoup plus large (3 m ~) s'offre à nos yeux. Ont installe 2 spits en tête de puits permettant à Danielo et JP d'inspecter le fond bien plat, sans aucune possibilité de suite.

Ce dernier à une parois lisse avec une belle couleur orangé parsemés de grandes draperies.

Cependant au 2ème ressaut JP remarque une enfoncée dans le sol, une petite ouverture bouchée par des gravillons, un espoir d'une continuation d'un trou non soufflant.
On s'interroge doit-on revenir une prochaine fois pour une désorbe en profondeur ?
On l'inscrit sur notre liste des travaux futurs afin d'éclaircir ce point de curiosité.

Soit une hauteur de l'aven de 46 m. D'ailleurs JP fera une topo de l'aven ainsi que son descriptif.
L'aven ne comporte pas de progression en horizontal.
Les coordonnées géographiques sont données par François sur la fiche repérage du blog (18-12-2016).

Intéressant comme aven sauf qu'il faut faire attention au parpinage de la pierrailles aux 2 ressauts (seul point noir).

On retrouve Bernardo dans l'après-midi qui, par ses obligations n'a pas pu être à l'heure dite. Mais tenait quand même à être sur les lieux, il n'était pas loin de nous autres à 10 m près, mais, n'ayant pas de GPS (d'où son utilité) n'a pu nous rejoindre.

Pierre

Grotte Xatard, La Preste.

1 setmana 3 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 13 Mai, 2018zone géographique: participant: Daniel, Alain

Grotte Xatard, La Preste.

Rendez vous est pris samedi soir pour voir les départs repérés dimanche dernier à la grotte "Xatard". Appellation que nous donnons  à la cavité, en hommage à un ancien explorateur, Isidore Xatard qui en 1892 a laissé sa signature sur un bloc.

Le temps est très humide et la neige n'est pas très loin. Passage devant l'aven, et montée des éboulis en direction de l'entrée de la grotte.

Nous descendons le couloir d'entrée, les dimensions de ce conduit sont vraiment étonnantes. Pas mal de ruissellements suite aux fortes  pluies de la nuit dernière. Au niveau de la chatière, nous constatons une forte aspiration. Nous nous dirigeons vers le fond de la cavité. Elle a été creusée à la faveur d'une grosse faille, contacts calcaires - marnes . Grosse galerie remontante, avec d'énormes effondrements . Nous commençons la désob au marteau burin. Au bout d'une heure nous venons à bout de l'obstacle. Un couloir se poursuit, mais un gros bloc arrête notre progression. Nous passons assez rapidement et sommes définitivement stoppés par des éboulis, sans suite possible. Retour et arrêt sur un nouveau départ, qui est colmaté par des éboulis, pas de possibilité de continuation. Nous laissons tomber le départ en hauteur (escalade de 8m), et regagnons une partie basse de la faille. Nous laissons le départ aval et continuons vers l'amont; le sol est couvert d'une coulée stalagmitique blanche. Au bout de 20m une étroiture laisse entrevoir un conduit descendant bien concrétionné. La galerie s'agrandit, nous laissons un départ à gauche et poursuivons de 10m pour buter sur un rétrécissement sans possibilité. Sur la droite nous repérons un départ au sol avec un puits que nous estimons à 8m. Nous préférons le laisser pour une prochaine sortie et revenons sur le départ à gauche. Après une étroiture, un couloir descendant débouche sur deux petites salles très concrétionnées, mais pas de suite visible. Retour et passage de la chatière d'entrée avec toujours une grosse aspiration. Nous ressortons sous un beau soleil et une température plus douce.

Alain

Choux blanc...

1 setmana 6 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 13 Mai, 2018zone géographique: participant: JP le boss, le doc, Gaston, François, Jacki maître Yoda, René et moi

Un rayon de soleil blafard, LE rayon de soleil de 12h48, éclaire faiblement la garrigue. En ce 13 mai 2018, La température avoisine tout juste les 8 degrés le temps de midi. La neige recouvre les Alberts et un vent glacial du nord refroidit les ardeurs des 7 spéléos partis prospecter dans la Coume du Remouli ; qui n’a jamais aussi bien porté son nom. La grotte fortifiée que René nous présente sera la seule récompense de la journée. Une battue en règle parcourant le plateau de la Coume du Violon jusqu’à la grotte des asperges ne donnera aucun résultat. Après le casse-croûte, direction le mas Farine afin de trouver l’aven que Domi a visité en 2000. L’équipe piétinera le moindre recoin de la zone concernée : point d’aven. Toute fois la découverte de Jacki : une conduite forcée, obstruée, redonnera le sourire à l’équipe. 

Elo Dan

Cortal du Duc et grotte perdue

2 setmanes 6 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 6 Mai, 2018zone géographique: participant: Papix, Gaston ,Bernard

Direction l'aven du Cortal du Duc pour "faire de la corde" et entretenir la forme. Papix équipe avec panache le départ "aérien" de ce trés beau puits de 35m avec échauffement assuré du descendeur. Nos compères se retrouvent vite en bas, en Castors non encore séniles bien qu'ils totalisent à eux trois la bagatelle de 214 ans comme le fait remarquer Gaston. Découverte en bas d'une faune riche: une petite couleuvre d'espèce indéterminée tranquillement lovée, une plus grande couleuvre dite de Montpellier de 50cm de long reconnaissable à ses arcades sus orbitaires proéminentes. Elle nous acceuille en sifflant pour nous intimider mais elle est inoffensive. Un triton marbré et de nombreux insectes dont un beau staphylin et des petites punaises rouges sont observés. Papix gravit un ressaut pour atteindre le haut du P7 terminal mais nous préférons remonter pour exercer nos muscles.

Apéro au soleil avec le pastis de Gaston. Aprés le repas on décide de visiter le puits naturel de la grotte perdue qui s'ouvre trés près de l'entrée artificielle. Ce P6 naturel s'évase un peu à sa base fermée par un trés important éboulis de blocs assez gros. Calcul fait c'est probablement le même éboulis qui a obstrué la salle des os (voir article précédent sur la grotte perdue) cette salle se situant à -20m, une désobstruction s'avérant illusoire.

 

Bernard Lissot

La mine de gypse de Reynes

2 setmanes 6 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 6 Mai, 2018zone géographique: participant: François et Sylvie, Papix, Gaston , Bernard

En avril 2017 la terre s'effondrait à Reynès sur un terrain communal proche de la mairie. Un gouffre béant de 6m de diamètre sur 10m de profondeur laissait apercevoir au fond des départs de galeries de l'ancienne mine de gypse qui fonctionna au dix neuvième siècle et jusqu'à la moitié du XX°.

Le gypse (sulfate de calcium) est calciné à 160° puis concassé pour donner du plâtre. Ce site géologique appartient au synclinal d' Amélie les Bains, encadré par deux failles marquées par des marnes gypsifères du trias. Le gypse de Reynès est d'aspect gris cendré.

La mairie de Reynès a sollicité les services de l'ESR par mon intermédiaire, le but étant de descendre au fond du puits pour mieux voir les départs de galeries et dresser une topo. Ainsi s'est formée une équipe de bénévoles qui se retrouvent ce jour là au bord du puits (sous la pluie) acceuillis par M. Sicre, adjoint au maire. En attendant une amélioration de la méteo, celui-ci nous mène près de là à l'entrée de la mine enfouie sous la végétation où on voit un plan incliné empierré qui servait au hissage des vagonnets par treuil. On découvre un départ de galerie presque totalement obstruée par des dépots argileux et surtout inondée donc infranchissable. A proximité repérage de la sortie du canal souterrain de drainage de la mine, asséché car probablement obstrué et donc non fonctionnel. 

Retour au bord du puits avec hésitation : Faut-il différer l'intervention en raison des risques dus au détrempage des parois ?

La pluie s'arrête et on décide d'y aller. En experts aguerris Gaston et François réalisent un amarrage trés fiable sur 3 arbres dont un en surplomb. La descente sur la paroi ne pose pas de problème la marne mouillée où nous posons les pieds s'avère trés compacte et collante.

Les quatre mineurs d'un jour se retrouvent sur un énorme cône d'effondrement avec les pieds dans une gadoue abominable qui "aspire" nos bottes. On se retrouve en fait dans la grande salle-carrefour au croisement de la galerie nord qui conduit à l'entrée de la mine, une galerie sud et une galerie ouest. Tous ces départs sont presque totalement obstrués par les sédiments argilo-marneux et surtout noyés par probablement la même nappe d'eau. François réalise une topo en règle aprés repérage de tous les recoins accessibles. Un rapport sera remis à la mairie qui a l'intention de combler la cavité et de dévier les eaux de ruissellement en surface pour limiter le processus de dissolution.

Mission accomplie pour l'ESR 

Bernard Lissot

Retour à la Preste

2 setmanes 6 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 6 Mai, 2018zone géographique: participant: Dominique,Alain.

Je retrouve Dominique à Arles vers 9h30, direction la Preste afin d'explorer les cavités repérées mardi dernier. Le temps est gris mais il ne pleut pas. Je montre à Dominique le départ en bord de route, qui demanderait un peu de boulot de désob pour poursuivre. Nous décidons de poursuivre sur les autres cavités.

L'aven-grotte que j'avais repéré est protégé par des branchages que nous retirons; une corde est amarrée sur un arbre pour sécuriser la descente du petit ressaut. Un couloir descendant caillouteux de 20m, de belle dimension (3x2) montre que la cavité a servie de dépotoir. Au fond un conduit se pousuit avec deux départs, un au sol et un autre en hauteur; à désober. Développement 40m, pour un dénivelé de -5m .

Nous poursuivons par la belle entrée que j'avais repérée à la lueur du portable, et sur laquelle j'avais un doute sur le côté naturel, au vu des dimensions... Nous descendons le gros conduit sur 40m en inspectant les paroies, et en venons à la conclusion qu'il s'agit bien d'une cavité naturelle. Au fond du tube d'un diamètre de 4m, le conduit se rétrécit et tourne sur la droite. Un petit laminoir débouche sur une petite salle. On monte un petit ressaut qui débouche sur un gros conduit (10x4), sur la gauche un gros bloc au sol est rempli d'inscriptions, la plus ancienne remonte à 1892, en passant par 1904, 1990. Sur la droite le conduit est remontant sur 80m avec les mêmes dimentions. Un départ au sol semble se poursuivre, à désober. En haut  une escalade de 8m permettrait d'atteindre un beau départ. Nous continuons le conduit principal qui se rétrécit et bute sur une coulée stalagmitique, à désober car ça semble continuer. Nous faisons demi tour impressionnés par ces volumes !  Au total, 200m de développement environ. Très certainement une ancienne perte...Cavité non répertoriée, et son existance bien dissimulée reste bien mystérieuse ! Retour à la voiture où nous cassons une croute.  

Pour finir la journée, nous décidons de voir la cavité en bordure de route, que j'avais explorée il y a 40 ans... Cavité bien concrétionnée, que nous parcourons sur environ 100m. Des départs à revoir. La cavité présente plusieurs niveaux.

De très belles surprises pour cette sortie, et les topos s'imposent pour bien interpréter tout ça.

Alain

Retour à la Preste

2 setmanes 6 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 6 Mai, 2018zone géographique: participant: Dominique,Alain.

Je retrouve Dominique à Arles vers 9h30, direction la Preste afin d'explorer les cavités repérées mardi dernier. Le temps est gris mais il ne pleut pas. Je montre à Dominique le départ en bord de route, qui demanderait un peu de boulot de désob pour poursuivre. Nous décidons de poursuivre sur les autres cavités.

L'aven-grotte que j'avais repéré est protégé par des branchages que nous retirons; une corde est amarrée sur un arbre pour sécuriser la descente du petit ressaut. Un couloir descendant caillouteux de 20m, de belle dimension (3x2) montre que la cavité a servie de dépotoir. Au fond un conduit se pousuit avec deux départs, un au sol et un autre en hauteur; à désober. Développement 40m, pour un dénivelé de -5m .

Nous poursuivons par la belle entrée que j'avais repérée à la lueur du portable, et sur laquelle j'avais un doute sur le côté naturel, au vu des dimensions... Nous descendons le gros conduit sur 40m en inspectant les paroies, et en venons à la conclusion qu'il s'agit bien d'une cavité naturelle. Au fond du tube d'un diamètre de 4m, le conduit se rétrécit et tourne sur la droite. Un petit laminoir débouche sur une petite salle. On monte un petit ressaut qui débouche sur un gros conduit (10x4), sur la gauche un gros bloc au sol est rempli d'inscriptions, la plus ancienne remonte à 1892, en passant par 1904, 1990. Sur la droite le conduit est remontant sur 80m avec les mêmes dimentions. Un départ au sol semble se poursuivre, à désober. En haut  une escalade de 8m permettrait d'atteindre un beau départ. Nous continuons le conduit principal qui se rétrécit et bute sur une coulée stalagmitique, à désober car ça semble continuer. Nous faisons demi tour impressionnés par ces volumes !  Au total, 200m de développement environ. Très certainement une ancienne perte...Cavité non répertoriée, et son existance bien dissimulée reste bien mystérieuse ! Retour à la voiture où nous cassons une croute.  

Pour finir la journée, nous décidons de voir la cavité en bordure de route, que j'avais explorée il y a 40 ans... Cavité bien concrétionnée, que nous parcourons sur environ 100m. Des départs à revoir. La cavité présente plusieurs niveaux.

De très belles surprises pour cette sortie, et les topos s'imposent pour bien interpréter tout ça.

Alain

Prospection Remoli-Rodon-Garollar

3 setmanes 3 dies ago
date de la sortie: Mardi, 1 Mai, 2018zone géographique: participant: Dlo, JP

Après 5 heures de chaos et broussailles sans voir 1 trou, malgré les GPS chauffés au rouge sur la foi de données qpst et BRGM somme toute foireuses, découverte dans la falaise de la Coma del Violon d'une horizontale. Une entrée de 2x1m donne accès à une galerie de plus en plus basse à ramper pour aller jusqu'au bout. A revoir donc. Nous l'appelons grotte des asperges en raison des plantes garnissant l'entrée. Bof... on était fatigué.

PAPIX

Prospection à La Preste.

3 setmanes 4 dies ago
date de la sortie: Mardi, 1 Mai, 2018zone géographique: participant: Alain

Je décide d'aller prospecter à la Preste au dessus de Prats de Mollo. Je me gare à proximité du passage à gué du Tech, et à proximité de la cavité connue en bord de route; cavité parcourue par un petit ruisseau (perte du Tech probablement). En suivant la falaise qui borde la route, je découvre un beau départ, étroit, obstrué par des blocs, mais un couloir descendant semble poursuivre.                                           Je trouve deux autres départs à désober.

Sur la partie basse je découvre un trou au sol de 0,80m de diamètre, un petit ressaut  et un couloir descendant, à voir.

Sur la partie haute, une belle entrèe 4x2m, je m'enfonce sur 20m de couloir descendant, et n'étant pas équipé je fais demi-tour.

Bilan, cinq cavités a voir.

Alain

Trou de Danielo (provisoire)

3 setmanes 5 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 29 Avril, 2018zone géographique: participant: Jean-Paul, Bernardo, Danielo, Éloïse, Pierre

Des nuages très très noirs annonciateurs d'averse arrivent.

On a pu apprécier le beau temps de ce matin mais en ce qui concerne l'après-midi on doit se méfier, de sombres nuages noirs rasent les sommets montagneux annonciateurs d'une très grosse averse.
Mauvais pour nous !!! il faut faire vite.

Le trou que Danielo a trouvé lors d'une exploration du côté du Mas Génégals. Ce dernier se trouve à une trentaine de mètres de la route goudronnée juste après le village.

Il est étonnant qu'il puisse l'avoir trouvé car enfoui sous les arbustes devenant totalement invisible à un œil non expert.

Après avoir rapidement débroussaillé l'entrée, nous n'avons pas eu le temps de s'équiper, qu'une trombe d'eau nous engloutie.

Éloïse tente de faire un toit de feuillue entre les arbustes pour s'abriter mais totalement inutile.

Seuls Danielo, JP et Bernado s'attardent à s'équiper malgré tout, quand à nous, vite nous nous replions dans la voiture.
Nous ne pouvons éviter de passer à travers les gouttes, nous sommes complètement trempés de la tête au pieds.

D'après les dires de JP, le trou présente une descente de 2 m, puis une galerie sur une quinzaine de mètres, pour arriver à une étroirure.
Danielo s'y engouffre mais reste coincé ne pouvant aller plus loin.
JP fait la remarque qu'un gros os est emprisonné dans la calcite ce qui implique une date géologique très ancienne.

On doit revenir pour en savoir plus sur ce trou en lui donnant une appellation. Localisation géographique est prise.

Vite vite à la maison pour se réchauffer. Vraiment les giboulées nous ont dépité et lessivé pour ainsi dire.

Pierre

Trou du C.....

3 setmanes 5 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 29 Avril, 2018zone géographique: participant: Jean-Paul, Bernardo, Danielo, Éloïse, Pierre

Température 9°-10° mais des nuages annonciateurs d'averses s'invitent à notre rencontre.

Arrivé avec un beau temps, mais Il est prévu par la météo, d'y avoir une grosse averse pour l'après-midi et, ce matin ça se gâte au loin par des signes inquiétants de sombres nuages.

Nous faisons fit de cet avertissement pour l'exploration d'un trou du C ......
(Mais chute !!!!).
Connue de longue date au niveau des falaises de la Serre de Vingrau côté Pas du Cheval (Non loin du Cortal d'en Domenge).

Il est évident que ce trou n'a pas été exploré depuis très longtemps pour une cause de sécurité, non loin d'un sentier de randonnée.

Danielo s'applique à débroussailler, puis, de mettre en place 2x2 spits pour les têtes d'amarrage et une déviation puisque le puits d'accès est de plein pied et à pic.

D'ailleurs il existe un spit rouillé en début de puits, indiquant une exploration antérieure mais à quelle date ?

L'ouverture est très grande en 1x3 m en forme de faille, ce qui est impressionnant, car le trou se trouve sur la pente de la colline au bas des falaises, ce qui n'a pas lieu d'être car il n'y a pas de lit permettant un ruissellement d'eau.

Mais avant que chacun s'engouffre, la pluie commence à tomber entraînant un refroidissement de la température.

Un premier puits de 9 m ~ avec une grande cavité de longueur 18 m et une largeur de 2 à 3 m par endroit.
Une pente avec des éboulis accompagnent une deuxième descente de 6 / 7 m ~ et là on s'engouffre plus bas par l'intermédiaire d'un éboulis sur 10 m pour arriver au terminus soit un fond plat plus ou moins boueux.

Sans aucune possibilité d'une suite. Le tout fait apparaître une profondeur de 30 m.

Pas beaucoup de concrétions ni d'autres spécificités attenantes a la grotte. Cependant on peut considérer que les galeries sont volumineuses en rapport à celles des environs de Vingrau.

Nous sommes contents de cette visite (Nous restons quand même sur notre faim) qui apparemment n'a aucune dangerosité sauf les éboulis pierreux, ce qui implique un passage à tour de rôle en étant abrités.

Sortie à 12 h 30 accompagné d'un soleil radieux pour un casse-croute dans l'herbe, et attaquer l'après-midi à la visite d'un trou que Danielo à découvert et non recensé.

Pierre

Cavité du Tech.

3 setmanes 6 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 29 Avril, 2018zone géographique: participant: Daniel, Alain

Retour à la cavité repérée la semaine dernière à côté de la grotte de Las Encantades. Il s'agit d'une faille orientée  NE-SW, bien ventilée. Au fond, un départ au sol perpendiculaire à la faille donne sur un couloir descendant bien érodé, entièrement obstrué par les gravats. Après agrandissements  et désob, nous atteignons 5m de profondeur; le couloir se poursuit et s'oriente sur la faille. La relation avec la grotte de Las Encantades ne se confirme pas, difficile de situer le courant d'air.  A poursuivre .

Alain
Comprovat
23 minuts 13 segons ago
Le blog de l'Entente Spéléologique du Roussillon
Subscriu-te a blog.speleo-club-roussillon.fr feed

Qui és nou

  • teresahr
  • sergi
  • Víctor
  • Espeleobloc
  • jordi

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer