Slide1_950x355 Slide2_950x355 Slide3_950x355 Slide4_950x355

Agregador

Trou souffleur « Étienne » - Acte 7

9 hores 9 minuts ago
date de la sortie: Dimanche, 19 Mai, 2019zone géographique: participant: Jean Paul, Bernardo, Danielo, Louis, Pierre.

Temps ensoleillé sans aucun soupçon de vent. Lors de la sortie du 28-04-2019 (acte 5), notre péripétie s'est arrêtée par la découverte de Louis: un passage bloqué par une concrétion où il semblerait y avoir un puits qui s’élargit. Qui a t-il derrière, mystère ? L'objectif d'aujourd'hui est d'en savoir plus, notre impatience grandit au fur et à mesure. La difficulté est d'atteindre cette concrétion, par un parcours sur 30 m d'une faille en pente et étriquée de la largeur des épaules que l'on doit s'insinuer tant bien que mal, avec tout l'outillage et cordage. Autre difficulté, si nous perdons un de nos kits d'outillage dans cette faille, qui se rétrécit sous nos pieds sur une grande profondeur, impossible de le récupérer. Faite gaffe les gars !!! Comme d'habitude nos 2 forçats (Danielo et Louis) démontent facilement la concrétion, Youaah!!! Ce qu'il découvre est une autre faille (*) profond de 8 m ~ sur une dizaine de mètres. La largeur est d'1 m ~ permettant une descente en désescalade. Au fond, on arrive à suivre la continuité de la faille et une remontée de 10 m dans une petite salle où l'on aperçoit les radicelles des arbres. On ne doit pas être loin de la surface, mais où ? Autre particularité, la faille (*) possède perpendiculairement une galerie descendante sur 5 m dont les parois sont blanchies, plâtreuses seulement à ce niveau. En bas, une large faille permettant de s'insinuer dans des galeries tortueuses. La s'arrête notre exploration pour la journée. On constate qu'à ce niveau on trouve des minéraux tel que le schiste gris ou noir, ce qui veut dire qu'on a atteint le fond du trou « Étienne » soit – 40 m ~. Toute l'équipe se réjouit de la 1ère pour ce nouveau circuit. Youpiii !!!! La remontée s'avère compliquée dans ces étroitures, tortueuses et agressives, a se contorsionner avec nos kits. Nos combinaisons en laisseront une trace de déchirure. Petite restauration à 14 h 30 et l'après-midi est de rechercher des trous aspirants pour des essais de fumigène dans les alentours du trou souffleur principal. 2 tirs de fumigènes dans 2 trous ont permis à Louis de constater, 1/2 h après, l'odeur qui se dégage du notre trou « Étienne ». Il y a donc tout un circuit souterrain dans la colline qui communique par des petites galeries, failles, aspérités très complexe. Il y a du boulot en perspective ? Cependant les fumigènes (festif) employés ont une capacité de 30 s et n'émettent pas assez de fumée. A voir d'autres types ? JP tentera d'effectuer une topo dans ce dédale de circuit pour une prochaine sortie.

Pierre

En Gorner: désobstruction à H6

14 hores 31 minuts ago
date de la sortie: Dimanche, 19 Mai, 2019zone géographique: participant: Gaston, Guillem,Théo

Il y a quelque temps (de 20 à 30 ans), j'avais remarqué avec Maryse que la galerie H6 est une galerie de dimenssion respectable et qu'elle est enconbrée de sédiments parfois jusqu'au plafond. Nous avons donc décidé de creuser pour passer. Nos prédictions étaient justes: nous sommes passés. Après plusieurs syphon de sable notre avancée s'est terminée dans une impasse. A mon avis nous sommes arrivés sur le côté de la galerie après avoir perdu le milieu qui nous auraient laissé passer.Aujourd'hui donc, le but était de retrouver l'axe de la galerie, mais... c'était sans compter que les chattières ont rétressi depuis le temps.Nous nous sommes attachés à la mise aux normes NNG. Nous avons donc mis aux normes la première chattière. les autres c'est pour la prochaine fois.

gaston

initiation verticale à la caune des trois arbres et au grand barence de perillos

2 dies 20 hores ago
date de la sortie: Vendredi, 17 Mai, 2019zone géographique: participant: theo, guillem, gaston, noham, maya, Julien, Christelle   9h00 au cadran solaire, comme d'habitude, et direction la caune des trois arbres pour initié Julien, Christelle, Maya, Noham à la verticale. Arrivé à la caune des trois arbres, je vais voir les parties que j'avais creuser, et qu'elle surprise, des traces de ruissellement, du coup pendant que les autres font l'initiation à la verticale moi je creuse quelques minutes. Après une nouvelle partie découverte où les concrétion ne sont pas encore cassé, où il y a aussi un courant d'air et un bruit de gouttes d'eau qui tombent par moment qui donne un eco de l'autre côté mais qui n'ai pas encore accessible encore 4 mètres et c'est débouché. J'en est aussi profité pour agrandir un passage où on rempait, et fait un mur pour stocker les débris. Quand les autres avaient terminé Noham et Maya sont venus m'aider et après Guillem est aussi venu pour regarder le boulot que j'ai fait, et la suite très probable. En suite on est parti manger, sur le retour moi et Noham avions décidé de regarder le trou à Jacquy qui se trouve pas loin de la Caune des trois arbres. Avec noham nous sommes arrivés au trou et hop l'aventure commence des belles concrétions blanche et orange tout le long arrive dans une partie compliquée nous avions décidé avec Noham de remonter manger avec les autres. Sur le retour je me suis aperçu que il y avait beaucoup d'eau qui doit couler pendant des périodes humides et aussi j'avais vu un peu de sable et des flaques d'eau nombreuses il faudra tirer là-bas ça a l'air intéressant. Arriver au casot où les autres se preparent â manger, et hop on sort le pic nique et à table ! Après avoir pris des forces la journée continue, direction le grand barrenc de perrillós arrivé en haut du 2e puit Maya et sa mère sont resté en haut, avec Julien Noham, Guillem et Gaston nous continuont la descente arrivés dans la salle visite à la vitesse lumière et ce jour là les ruisseaux coulait un peu. Je me demande si l'eau n'est pas loin on remonte et une super surprise Jacquy et François qui se trouvait à la grotte des puces pour agrandirdes passages, nous on rejoint en voyant l'heure avancer. Tous le monde fatigué il est temps de rentrer. Une super journée à refaire ! Et il faudra vérifier le trou à Jacquy et faire de la besobe à la Caune des trois arbres et au trou à Jacquy.  
Theo

Reconnaissance Aven de Batère

5 dies 14 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 12 Mai, 2019zone géographique: participant: René, Dominique, Jean, Daniel, Alain

L'accès à la mine du "pont abri" à Batère est compromis. En effet après la porte métallique, un mur en banché a été construit, réduisant à néant notre projet. Par contre il existe un accès par la mine de "Roque Jalère", et la liaison avec Batère est faisable, donc possibilité d'accéder à l'aven; ce sera le but de notre sortie.    

Rendez vous à 10h00 au col de Palomère. Samuel qui devait nous servir de guide ne peut se libérer, mais il nous donne des infos pour repérer la mine. Nous laissons la voiture au "pla de Dalt" et poursuivons à pied avec tout le matos. Après 45 mn de marche nous arrivons dans le secteur minier, où une multitude de vestiges nous montrent la forte activitée qui existait ici, et le dureté de cette vie à 1200m d'altitude.

Nous repérons plusieurs mines dont une qui a été condamnée récemment avec des tubes acier de 100. Dans la première nous parcourront un couloir sur environ 100m, puis la galerie se termine. La suivante donne sur une grosse salle, cavité dans les calcaires; petit concrétionnement présent. Sur la partie haute une faille attire notre attention. Il semble qu'une continuation soit possible, mais un élargissement des passages est nécessaire; à revoir.

Après contact avec Samuel, il semble que la mine condamnée soit bien celle que nous recherchions. Un gros travail de bétonnage et de  scellement de tubes acier. Nous repérons en amont de l'entrée la plate forme déboisée, qui a servie à réceptionner le matériel  amené par hélico ! Après renseignements ces travaux ont eu lieux en automne 2018.

Décidemment pas de chance, après l'aven du Costabonne, l'aven de Batère se dérobe aussi, mais nous n'avons pas dit notre dernier mot ....

Retour à la voiture vers 15h00 et arrêt à Labastide pour une bonne bière bien méritée.

Alain

Reconnaissance Aven de Batère

5 dies 14 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 12 Mai, 2019zone géographique: participant: René, Dominique, Jean, Daniel, Alain

L'accès à la mine du "pont abri" à Batère est compromis. En effet après la porte métallique, un mur en banché a été construit, réduisant à néant notre projet. Par contre il existe un accès par la mine de "Roque Jalère", et la liaison avec Batère est faisable, donc possibilité d'accéder à l'aven; ce sera le but de notre sortie.    

Rendez vous à 10h00 au col de Palomère. Samuel qui devait nous servir de guide ne peut se libérer, mais il nous donne des infos pour repérer la mine. Nous laissons la voiture au "pla de Dalt" et poursuivons à pied avec tout le matos. Après 45 mn de marche nous arrivons dans le secteur minier, où une multitude de vestiges nous montrent la forte activitée qui existée ici, et le dureté de cette vie à 1200m d'altitude.

Nous repérons plusieurs mines dont une qui a été condamnée récemment avec des tubes acier de 100. Dans la première nous parcourront un couloir sur environ 100m, puis la galerie se termine. La suivante donne sur une grosse salle, cavité dans les calcaires; petit concrétionnement présent. Sur la partie haute une faille attire notre attention. Il semble qu'une continuation soit possible, mais un élargissement des passages est nécessaire; à revoir.

Après contact avec Samuel, il semble que la mine condamnée soit bien celle que nous recherchions. Un gros travail de bétonnage et de  scellement de tubes acier. Nous repérons en amont de l'entrée la plate forme déboisée, qui a servie à réceptionner le matériel  amené par hélico ! Après renseignements ces travaux ont eu lieux en automne 2018.

Décidemment pas de chance, après l'aven du Costabonne, l'aven de Batère se dérobe aussi, mais nous n'avons pas dit notre dernier mot ....

Retour à la voiture vers 15h00 et arrêt à Labastide pour une bonne bière bien méritée.

Alain

Trou souffleur « Étienne » - Acte 6

6 dies 12 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 12 Mai, 2019zone géographique: participant: Jean Paul, Bernardo, Danielo, Bernard, Pierre.

Temps ensoleillé mais très venteux.

Lors de la dernière sortie du 28-04-2019, il s'avère qu'il y a quelques difficultés à progresser dans le trou souffleur, à certains endroits situés dans les failles et la sortie.
C'est pourquoi il faut aménager en mettant un étrier supplémentaire à l'entrée, qui sera une aide utile.

De plus, agrandir certains points de passage horizontaux de la faille qui compriment le thorax.

C'est l'objectif d'aujourd'hui, Danielo s'active à la tâche avec l'aide de JP.

Le gros inconvénient c'est le vent qui souffle à 100 km/h dans les montagnes et que le trou
« Souffle » énormément entraînant la poussière qui s'envole sans discontinuer en pleine figure.

Heureusement que Danielo a prévu le coup avec deux paires de lunettes de ski. Comme cela ont ressemble aux « Minions » des dessins animés.

Une petite restauration et hop on ferme l'ouverture du trou Étienne par une palette, sécurité oblige.

L'après-midi ont s'active a désobé 2 autres trous souffleurs « n°2 » et « n°3 » qui se trouvent à proximité.

Le trou n°3 implique de gros travaux d'agrandissement puisque le plancher en roche nous empêche de creuser.

Tandis que le n°2 est plus prometteur, dommage qu'il soit à flan de colline, avec un vent de 100, on reçoit trop de poussières dans les narines.

Nous en profitons de faire une petite exploration d'une heure au alentour afin de trouver une ouverture, une faille, un trou, une aspérité, quelque chose qui communique avec « Étienne » en aspirant de l'air.
Rien de cela, on espère pour une prochaine sortie de comprendre la complexité de ce réseau souterrain.

Pierre

Diseny basat en els treballs de Danetsoft / Danang Probo Sayekti / Maksimer