Slide1_950x355 Slide2_950x355 Slide3_950x355 Slide4_950x355

blog.speleo-club-roussillon.fr

Trou – Du Nombril

3 dies 5 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 23 février, 2020zone géographique: participant: Jean-Paul, Gaston, Danielo, Bernardo, Guillem, Pierre.

L'après-midi le temps n'a pas changé.

Après avoir bien travaillé la matinée sur le trou « Katherina », un autre objectif est d'aller inspecter un énorme trou « le Nombril ».

Historique:
Le 31/12/2019 (voir le blog) Danielo a voulu fêté la nouvelle année avec une promenade de prospection sur Périllos; en se promenant entre l'aven du Collier et le trou du Colon (non loin du village à vol d'oiseau).

Ce trou est situé après le Marteau sur le chemin remontant de la Coume de l'Aze.
Un trou de 3 x 2 m avec une profondeur de 5 / 6 m ~ qu'il l'a appelé le « Nombril » (jeu de mot => Collier / Colon).

Aucun membre de l'ESR ne le connaît.

Sur place, l'équipe l'aperçoit sur la pente d'une ravine, une grande ouverture bien dégagée d'où on voit le fond caillouteux.
Apparemment il n'y a eu aucune de visite de spéléo, on ne trouve aucun spitage de sécurité sur les parois.

Danielo ne traîne pas et s'enfonce dans les profondeurs. Décevant, aucune suite malgré la taille de l'ouverture qui suppose un énorme écoulement d'eau.

Le fond est tapissé de caillasse mélangé à la terre, par contre on trouve un élément spécifique appartenant aux spéléos qui nous ont précédé (donc connu du milieu).

On rentre bredouille à la maison.

Pierre

Trou - Katherina

3 dies 5 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 23 février, 2020zone géographique: participant: Jean-Paul, Gaston, Danielo, Bernardo, Guillem, Pierre.

Journée ensoleillée, chaud (21°) avec un faible vent sur ces hauteurs (700 m).

Lors de leur sortie du 15/12/2019 (voir le blog)
Le groupe a repéré 2 puits sur les hauteurs de Périllou côté pente de l'Aude (indiqué par Nico).
Le retour sur l'Hydre ne se passe pas comme prévu en circulant parmi les pistes, arbustes, broussailles et les nombreux lapiazs font qu'ils se perdent.

Mais dans leur progression, ils tombent sur un abri sous roche « énigmatique ».

Surpris par leur trouvaille, une bénédiction s'impose par « Orbi et Torbi » en l'appelant
« Katherina ».
Apparemment aucune désobe n'est à signaler.

Aujourd'hui, l'équipe veut en savoir plus sur ce qui semble être un aven prometteur au vu de l'énorme ouverture descendant sur un trou d'1 m de diamètre.

Un débroussaillage s'impose à cause des buis envahissants. Le trou étant obstrué par des pierres et chacun à tour de rôle dégage l'entrée.

JP s'attaque à buriner un rocher en perçant des trous par intervalle et hop ! Le trou s'élargit pour une commodité de la désobe.
La progression continue en enlevant des sacs de pierres et de terre.

Après 1 m d'avancement, on s'aperçoit que c'est l’éboulis dû à la pente qui obstrue une suite possible, ne sachant sur quelle hauteur nous devons creusé.

Il est probable que d'autres journées sont à prévoir afin d'en découdre avec ce dernier. L'impatience qui nous anime de découvrir une possibilité de progresser plus en avant.
Cependant nous restons dubitatif du travail à fournir.

Mais le temps nous manque, nous avons un autre objectif pour la fin de l'après-midi, un trou nommé
« Le Nombril » que Danielo a découvert lors d'une prospection récemment, au nouvel an.

Pierre

En Gorner, la porte des Racines

3 dies 7 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 23 février, 2020zone géographique: participant: Dominique, Jean, Daniel, Alain.

Aller faire un tour au fond d’En Gorner, côté puits des Racines; depuis  le temps qu’on en parle !

Au vu du trajet à effectuer, on se retrouve donc de bonne heure au parking.

9h30 ouverture de la porte et direction la galerie où lors de notre dernière sortie la rivière coulait.

Aujourd’hui pas d’eau; enfin pas d’eau, de belles vasques sont encore présentent bien avant la faille Parès. Nous poursuivons dans le métro avec un rythme soutenu et arrivons à la bifurcation de Nohèdes, direction le Chaos.

Nous laissons la direction galerie de l’aigle et prenons à gauche la galerie de Villefranche. A partir d’ici pour nous, c’est un peu une redécouverte, de 40ans….

Nous suivons un cheminement logique en suivant le lit de la rivière, bien matérialisé par de petits galets noirâtres. Tout cela semble bien humide et boueux, le passage récent de l’eau est bien visible. Passage  de la colonne, à partir de là, le concrétionnement est bien présent. Salle des petits lacs, salle à manger, salle des blocs, et nous arrivons aux châteaux de sables; impressionnant travail architectural  de sable sur 10m de long, quel travail !!!

Nous poursuivons par la salle terminale; à la bifurcation nous prenons à droite et débouchons au bas de la salle des colonnes; vraiment impressionnant ces colonnes plantées dans la pente d’une très belle salle avec du volume. Sur le haut à gauche nous laissons le puits vers la galerie inférieure et retournons à la bifurcation. Direction la galerie de gauche qui après un cheminement tortueux nous conduit à la fameuse porte du puits des racines. Il est 12h40, nous avons mis 3h15 pour atteindre ces lieux.

Nous cassons une croûte bien méritée.

13h15 nous entamons le retour avec des images plein la tête; galerie de Villefranche, le Chaos, nous sommes déjà à l’intersection de Nohèdes où il nous semble entendre des voix; les Catalans devaient venir…

Nous ressortons  à 15h40 très heureux de cette magnifique sortie

De la marche, du ramping, du 4 pattes, du volume, du concrétionnement…

Vraiment à faire.

Vidéo à venir.

Alain

Aven de la Pierre Rouge (6°)

3 dies 9 hores ago
date de la sortie: Dimanche, 23 février, 2020zone géographique: participant: Jacquy, Denis & François

Et un dimanche de plus à bosser dans ce modeste aven !

Au programme : démolition (partielle) de banquettes afin d'atteindre le terminus de nos prédécesseurs : ils étaient certes jeunes et minces, mais au final ont malgré tout rénoncé ...

Le bas du 3° puits (P10) est - enfin - spacieux : 2m de diamètre environ, maintenant encombré des déblais générés par nos travaux d'élargissement, et se poursuit après un court rétrécissement sur un nouvel espace qui est en fait l'arrivée du puits parallèle entrevu par une lucarne située au départ du puits descendu ; où seule la faille étroite d'une quinzaine de centimètres relatée par nos vaillants jeunes explorateurs permettrait de poursuivre l'exploration.

Mais, en fait, non !
Directement au pied du puits par lequel nous sommes arrivés, un petit départ en partie obstrué par une coulée de calcite laisse présager d'une suite plus à portée (une dizaine de mètres au sondage, avec une bonne résonnance !), et du coup, c'est reparti ... jusqu'à vider les batteries et capitulation de la tête en tungstène du foret (ou inversément) !

francois

Aven de la Pierre Rouge

1 setmana 2 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 16 février, 2020zone géographique: participant: Jacquy, Denis & François

4° séance de désobstruction dans ce petit aven qui avaut été exploré par les jeunes du Club au début des années 2000 (marquage ESR 2001 dans le second puits).

Après avoir élargi l'entrée et le méandre de -7m, c'est le tour du méandre de -16 de subir nos assauts.
Pendant que François équipe le 2ème puits par un passage parallèle plus large et lève le début de la topographie, Denis (la victime !) se hasarde à franchir l'étroiture défendant l'accès au 3° puits : il descend sur une dizaine de mètres  pour atteindre un fonds de puits obstrué mais aperçoit une lucarne impénétrable dans laquelle les cailloux dévalent ... La remontrée sera bien plus problématique, et il connaîtra un grand moment de solitude avant de pouvoir franchir l'étroiture au retour ; quoi qu'il en soit, le bas du puits est suffisamment large pour permettre la désobstruction sans rique de tout boucher !

C'est donc ce qu' l'on s'est attelés à faire : 4 m de méandre élargis avant d'atteindre la fameuse chatière qui n'aura, au final, que peu résisté !

Le 3° puits est rapidement équipé, et François peut alors lancer une courte reconnaissance pour voir l'étendue des travaux restants : 2 margelles formant autant de rétrécissements à arranger pour plus de confort car il faudra encore faire suivre le matériel de désobstruction plus bas pour poursuivre l'exploration.

francois

Aven de la bergerie

1 setmana 3 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 16 février, 2020zone géographique: participant: Guillem, Gaston, Didier, David, Elsa, Yoan

Suite de l'initiation à la verticale. Descente dans le réseau 1 de l'aven de la bergerie. Guillem a équipé, j'ai déséquipé. RAS.

gaston

Balade aux Canalettes

1 setmana 3 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 9 février, 2020zone géographique: participant: guillem, gaston,Théo et 2 amis,5 nouveaux.

Entrée à 11 heures, ce qui nous a permis de manger avant. Pas de sac de bouffe à porter, c'est bien. Parcours habituel du "gaston tour". Tout le monde était contant. Sortie à 16 heures.

gaston

Retour à Can Pey

1 setmana 3 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 16 février, 2020zone géographique: participant: Daniel, Alain

Lors de nos dernières visites, deux départs avaient attirés notre attention. Au niveau de la première bifurcation, nous prenons à droite vers la deuxième  bifurcation. A gauche la galerie  de  « l’écho » se termine par une petite salle sans aucune suite possible; nous avons fait plusieurs sondages avec la mèche, sans résultat.

A droite la galerie est rattrapée par le concrétionnement; un petit départ est visible.

Après agrandissement d’un petit boyau, celui ci se termine au bout de 5m, aucune possibilité de continuation.

Retour à l’extérieur où nous décidons de retrouver une cavité située sur une barre rocheuse au nord-est de Can Pey, que j’avais visitée dans les années 79.

Très difficile de circuler dans une végétation très épaisse; malgré tout nos efforts, nous ne retrouverons pas la cavité. Nous reprenons la prospection sur le massif de l’Escatirou, et terminons la journée bredouille !

 

Alain

Sur le chemin de la Maureille

1 setmana 3 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 16 février, 2020zone géographique: participant: Dlo, René, TO, Bdo, moi

Evaluation de 2 trous précédemment repérés sur le chemin de la Maureille. Le premier « aven de la Maureille N° 2 » donne une descente en cascade à -9m dans une petite salle sur un remplissage rebutant – voir croquis – Le second « aven du chemin de la Maureille » se termine après une descente de 4 m sur une fracture de 15 cm sans agrandissement possible. Ils sont positionnés sur la cartographie.

PAPIX

Aven fermé

2 setmanes 2 dies ago
date de la sortie: Mardi, 11 février, 2020zone géographique: participant: Louis, JP, Elo, Dlo

Les aventuriers de l'arche suspendue Direction l'aven fermé où, l'objectif est de continuer l'ascension du puits de l'arche . Rdv à 9 h sur le parking avec JP . Pour ce dimanche Elo remplace Bdo , qui se la coule douce dans la capitale ! Après un moment de solitude ! ( J'ai oublié la clé ) JP , heureusement qu'on l'a, se souvient que j'ai caché un double ! Super , on va pouvoir descendre dans le trou . Et hop, Gerflor, on file dîner a la salle à manger . Ravigoté par un sandwich au foie gras , Loulou équipe le sommet de l'arche jusqu'à la base du double puits lui aussi formant un arche 5m plus haut ! La désob d'une conduite remplie d'argile fera l'objet d'une autre sortie ( sportive)!

Elo Dan

Grotte Perdue et Vigne

3 setmanes 2 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 2 février, 2020zone géographique: participant: Yoan, Elsa, Dlo, Guilm, David,JP

Ce Dimanche sortie promenade à la Grotte Perdue et à la Vigne sur lesquelles tout a été déjà dit. L’extraction de la Vigne est toujours un régal. Y-a plus qu’à laver les habits et le matos.

PAPIX

En Gorner, en eau

3 setmanes 3 dies ago
date de la sortie: Dimanche, 2 février, 2020zone géographique: participant: Renè, Dominique, Jean, Daniel, Alain Ouverture de la porte à 9h45, dès les premiers mètres un bruit bien caractéristique nous interpelle. Confirmé au bout de 50 m, la rivière coule bien dans la galerie d'accès. En effet d’un bon débit, la rivière disparaît dans le sol dans le calcaire tourmenté des premiers 100m.   Tout excités par ce moment rare, nous commençons la remontée en essayant d'éviter l’eau, mais la mise à l’eau est inévitable. La largeur de la galerie est occupée sur 30 cm de profondeur. Nous parcourons 300m dans cette ambiance inhabituelle, et décidons un peu à contre cœur de ne pas continuer. Il est très probable que la zone siphonnante ne nous aurait pas permis d’atteindre la faille Parès.   Lors de notre dernière visite, après une épisode pluvieux de moindre importance, les traces de hauteur d'eau dans la zone siphonnante se situaient à 20 cm de la voute !   Les dernières fortes pluies, et la fonte de la neige due à ces hautes températures sont sans doute les causes de cette crue, et de ce débit !
Alain
Checked
18 minuts 11 segons ago
Le blog de l'Entente Spéléologique du Roussillon
Subscriu-te a Canal blog.speleo-club-roussillon.fr

Diseny basat en els treballs de Danetsoft / Danang Probo Sayekti / Maksimer